Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


Grossesse, acide folique et autisme - par Sancdz le 06/08/2014 : 18:47

Association entre la supplémentation maternelle en acide folique et le risque de troubles du spectre autistique chez l'enfant.
 
Cette étude avait pour objectif d'examiner la supplémentation en acide folique chez la femme enceinte et de déterminer si cette supplémentation influait sur le risque d'autisme chez l'enfant.
On sait depuis plus de 20 ans que l'acide folique joue un rôle dans la prévention d'anomalies du tube neural chez l'enfant. Le tube neural est à l'origine de notre cerveau. Le rôle préventif de l'acide folique nous révèle son importance cruciale aux stades les plus précoces du développement cérébral.
Ces dernières années, les chercheurs se sont intéressés aux autres effets éventuellement bénéfiques de l'acide folique. Pouvait-il jouer un rôle dans la prévention d'autres troubles cérébraux chez l'enfant ?
Cette étude aa été réalisée en utilisant les données d'une large cohorte mère et enfant, "MoBa", en Norvège. Cette cohorte incluait plus de 100 000 enfants et leurs parents.
Les mères étaient recrutées au cours de leur grossesse, lors de leur première échographie à la semaine 18, et après avoir complété plusieurs questionnaires.
Au cours de leur grossesse, elles devaient indiquer tous les compléments alimentaires qu'elles prenaient et préciser les périodes au cours desquelles elles les prenaient. Enfin, il a été effectué un suivi des enfants dès leur naissance par le biais de questionnaires, complétés à intervalles réguliers.
L'actuel groupe de recherche réalise une étude sur l'autisme au sein de cette cohorte. Il a été tenté d'identifier tous les cas d'autisme parmi ces 100 000 enfants.
La principale découverte est qu'en cas de supplémentation maternelle en acide folique en début de grossesse, le risque d'autisme chez l'enfant diminuait de 40 %. Nous définissons le début de la grossesse comme la période allant de 4 semaines avant la grossesse, à 8 semaines après le début.
La réduction de risque a été observée pour le trouble autistique, qui est la forme la plus sévère de l'autisme chez l'enfant. Il a été voulu d'inclure le syndrome d'Asperger, mais le nombre de cas étant trop faible, la puissance statistique était suffisante.
le groupe s'est également intéressés à l'autisme atypique, mais il n'a été observé aucune association avec la supplémentation en acide folique.
Cette étude que la supplémentation en acide folique jouerait dans la prévention de l'autisme. Celà n'a pas été véritablement prouvé dans cette étude et on ne connait pas les mécanismes impliqués. Toutefois, ces observations sont autant de raisons supplémentaires en faveur de la supplémentation maternelle en acide folique. Enfin, l"étude  souligne l'importance d'une supplémentation précoce, de préférence avant le début de la grossesse.

Références : Surén P, Roth C, Bresnahan M, et al.  JAMA. 2013;309(6):570-577.



Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 403 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :