Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


27e Journées DJILALI RAHMOUNI de Neurochirurgie à AÏN TEMOUCHENT

Pour le président de la Société algérienne de neurochirurgie, le taux de mortalité dû aux malformations du système nerveux cérébral est passé de 51 décès pour 1000 naissances, dans les années 90, à 27 décès pour 1000 naissances en 2011.

L’hôpital Dr-Benzerdjeb de Aïn Temouchent, en collaboration avec la Société algérienne de neurochirurgie (SAN), a organisé, durant deux jours, samedi et dimanche, les 27e journées scientifiques Djilali Rahmouni de neurochirurgie. Trois thèmes sur les progrès enregistrés par la neurochirurgie étaient au menu de cette manifestation scientifique, qui a regroupé de nombreux spécialistes venus des quatre coins du pays et à laquelle ont été conviés le Dr Jean-Marc Fuentes (Montpellier, France), le Dr Aymen Ramadan (Genève, Suisse), considérés comme des sommités dans la spécialité, ainsi que des médecins marocains venus faire part de leurs expériences.
En effet, les malformations du système nerveux central, la chirurgie du rachis et la neuroendoscopie, objet d’une cinquantaine de communications, ont été au centre des débats. Ce sont des pathologies qui constituent un réel déficit en matière de prise en charge, au moment où dans les pays développés ces spécialités sont en perpétuelle évolution.
Selon Dr Abderrahmane Sidi Saïd, président de la SAN, le taux de mortalité en Algérie est en baisse concernant les malformations du système nerveux cérébral. Il est passé de 51 décès pour 1000 naissances dans les années 90 à 27 décès pour 1000 naissances en 2011. “On veut égaler les pays développés comme la Suède dont le taux de mortalité avoisine 2,5 décès pour 1000 naissances seulement.”
Selon lui, les véritables causes des malformations congénitales sont liées essentiellement aux infections, aux vaccinations et aux déshydratations. Cela n’empêche pas de continuer sur cette lancée pour faire baisser davantage le taux de mortalité, profitant de ce genre de rencontres pour insister sur les dépistages précoces. 
Dans les pays développés, l’acide folique (vitamine B9) est utilisé dans la prévention de malformations neurales chez le fœtus par les femmes qui désirent avoir une grossesse. Ce produit qui ne coûte que 40 DA intervient dans la baisse des malformations génitales à hauteur de 70%.
Le second thème abordé a été consacré aux affections dégénératives du rachis. A ce propos, avant l’intervention chirurgicale effectuée en live sur un patient par le Dr S. Hasni, le Dr Aymen Ramadan, professeur en neurochirurgie d’origine égyptienne à Genève (Suisse), est intervenu pour parler d’une toute nouvelle technologie relative à la prothèse discale cervicale. Selon lui, l’intervention dite de Cloward ainsi que la technique dite Smith Robinson font partie du passé : “Maintenant, les choses ont changé, notamment pour restituer la lordose et la courbe de la colonne cervicale. On fait une avancée de plus. On est dans la possibilité de donner à un jeune qui se fait opérer d’une hernie discale cervicale une prothèse artificielle mobile.” L’endoscopie a été l’autre thème abordé lors de cette manifestation, car c’est l’une des spécialités ayant fait de grands progrès ces dix dernières années. “Le traitement endoscopique est un moyen séduisant mais qui nécessite de l’apprentissage”, dira le DrSidi Saïd.
Enfin, l’enfant d’El-Bahia, le Dr J.M. Funtès (Montpellier), considéré comme le père de la neurochirurgie, a présenté la mise à jour faite en 2011 sur les arthroplasties cervicales versus fusion.

Quotidien Liberté



Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 401 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :