Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


Les Echos rend compte de la Conférence internationale de l'Association Alzheimer, et annonce que « les lésions cérébrales traumatiques augmenteraient le risque de troubles cognitifs et de démence, selon deux études américaines ». Le quotidien relève d’abord que « l'équipe du Pr Kristine Yaffe (Université de Californie, San Francisco) a analysé les dossiers médicaux de 281.540 vétérans américains âgés de 55 ans ou plus, chez qui la démence n'avait pas été diagnostiquée au début de l'étude ».

« Elle a montré que le risque de développer une démence pendant la durée de l'étude (7 ans) était plus que doublé chez les vétérans atteints d'une lésion cérébrale (15,3% contre 6,8% chez ceux qui ne l'étaient pas) », note Les Echos.
Le Pr Yaffe a ainsi déclaré : « Les données laissent à penser que le traumatisme crânio-encéphalique chez les vétérans âgés pourrait les prédisposer au développement d'une démence symptomatique. Elles suscitent des inquiétudes quant aux possibles conséquences sur le long terme des TCE chez les vétérans plus jeunes ».

Le journal relève que « pour les chercheurs, la question est importante, car le TCE est courant, notamment à la suite de chutes ou d'accidents de la circulation », le Pr Yaffe ajoutant que « le TCE est également considéré comme la blessure typique des conflits en Irak et en Afghanistan, où elle touche 22% des victimes et 59% des blessures liées aux explosions ».

Les Echos précise que « plusieurs mécanismes pourraient expliquer cette augmentation du risque. Selon les chercheurs, on trouve ainsi des plaques amyloïdes semblables à celles présentes dans les cerveaux des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer dans jusqu'à 30% des patients atteints de TCE qui ne survivent pas à leurs blessures, quel que soit leur âge ».

Le quotidien ajoute qu’« une autre étude a été conduite par le Pr Christopher Randolph (Loyola University Medical Center, Chicago) chez d'anciens joueurs de football américain. 513 membres à la retraite de la National Football League Players' Association ont répondu en 2008 à une enquête ciblant particulièrement des problèmes de mémoire (y compris un questionnaire de dépistage de la maladie d'Alzheimer appelé AD8) ».

« Un peu plus de 35% des répondants (âge moyen de 61 ans) présentaient un score AD8 laissant envisager une possibilité de démence. A titre de comparaison, selon le rapport 2011 de l'Association Alzheimer, 13% des Américains âgés de 65 ans et plus sont atteints de la maladie d'Alzheimer », poursuit le journal.
Les Echos, 18 juillet 2011


Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 406 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :