Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


Au cours d’une session de la Réunion méditerranéenne en Neurologie portant sur la sclérose en plaques, Michaël Cohen a traité des particularités de la SEP chez les patients d’origine maghrébine vivant en France. D’après la base de données EDMUS, 8 % des sujets souffrant de SEP suivis en France métropolitaine sont d’origine maghrébine. Les travaux déjà disponibles dans la littérature font état d’un âge de début plus précoce, d’une évolution plus sévère et plus rapide chez ces patients.

Une sévérité confirmée

Dans le but de définir plus précisément les caractéristiques de la maladie, les facteurs pronostiques, évolutifs et de réponse au traitement de fond des patients d’origine maghrébine vivant en France, l’équipe de neurologie du CHU de Nice a comparé les données d’une cohorte de 76 patients d’origine maghrébine de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) à celles de leur cohorte de référence de patients souffrant de SEP. Les caractéristiques de la maladie dans la cohorte PACA d’origine maghrébine était une proportion plus importante de sujets masculins, un premier événement avec séquelles, des troubles sensitifs inauguraux rares et une charge lésionnelle cérébrale initiale élevée en IRM T2 au moment du premier événement démyélinisant, tous ces éléments constituant des facteurs de mauvais pronostics. L’évolutivité de la SEP était plus rapide parmi ces patients en comparaison à la cohorte de référence : le temps médian pour atteindre un EDSS 6 a été de 7 ans en moyenne dans la cohorte maghrébine contre 17 ans dans la cohorte de référence, le délai diagnostique étant identique entre les deux populations.

Caractéristiques épidémiologiques

De cette cohorte maghrébine ont été individualisés trois sous-groupes soumis à des facteurs environnementaux différents selon le lieu de naissance ou l’âge de migration (groupe G1A pour les patients nés en France ; G1B pour ceux ayant migré avant l’âge de 15 ans ; G2 pour les migrants après l’âge de 15 ans) et dont la comparaison révèle des particularités évolutives et pronostiques. Les patients du groupe 1A avaient un âge de début précoce, un intervalle libre entre les deux premières poussées plus long, et présentaient un syndrome cérébelleux et une forme secondairement progressive. Les patients du groupe 1B avaient un premier événement monosymptomatique souvent visuel et avec séquelles ; ils présentaient rapidement un syndrome cérébelleux. Les patients du groupe 2, quant à eux, ont eu un intervalle entre les deux premières poussées plus court et également un syndrome cérébelleux, ainsi qu’un passage en forme secondairement progressive fréquent et précoce. Par ailleurs, le taux de présence de bandes oligoclonales dans le liquide cérébrospinal dans la population maghrébine était proche de celui de la population de référence.

Devant ces particularités phénotypiques, se pose la question d’une éventuelle prise en charge thérapeutique spécifique dans cette population. C’est pourquoi la réponse à différentes séquences thérapeutiques utilisant immunomodulateurs ou immunosuppresseurs seuls ou combinant les deux a été étudiée au sein de cette cohorte maghrébine. Pour les patients en forme rémittente, le recours précoce aux immunomodulateurs permet d’obtenir une réponse de qualité équivalente aux cohortes de patients non maghrébins. Celle-ci est moins bonne pour les formes progressives traitées par immunosuppresseurs, et ce, particulièrement dans le groupe des migrants tardifs (G2). Selon M. Cohen, il n’y a donc pas d’indication à un traitement immunosuppresseur plus précoce et systématique dans la population SEP maghrébine.

M. Cohen - Réunion méditerranéenne en Neurologie - Avril 2011


Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 401 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :