Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


Manca et ses collaborateurs rapportent les résultats d’une étude contrôlée dont l’objectif était d’évaluer l’impact sur la qualité de vie et le coût financier induits par une stimulation cordonale postérieure associée au traitement médical « conventionnel » des lombo-radiculalgies chroniques faisant suite à des interventions chirurgicales itératives.

Les auteurs ont ainsi randomisé 100 patients souffrant de ce type douleur chronique dans deux groupes : le premier bénéficiant de la stimulation cordonale postérieure associée au traitement médical conventionnel et le second ne bénéficiant que du traitement médical conventionnel. La qualité de vie a été évaluée au travers du questionnaire EQ-5D. Le coût financier a été estimé à partir de la consommation des ressources médicales (consultations, stimulateur, hospitalisation, traitements pharmacologiques et non pharmacologiques…) en modélisant à partir des référentiels financiers britanniques et canadiens. La période d’évaluation a été les 6 mois faisant suite à la mise en place de la stimulation.

Le principal résultat de cette étude est d’avoir montré dans des conditions contrôlées un gain de qualité de vie chez les patients randomisés dans le groupe avec stimulation, ce gain de qualité de vie étant statistiquement significatif et d’une magnitude de 0,21 sur le score global. Ce gain en qualité de vie a été observé au prix d’un coût additionnel de près de 9 997 euros.

Cette étude a le grand mérite d’avoir été construite selon un dessin contrôle reposant essentiellement sur la randomisation dans la mesure où le double-aveugle était bien évidemment impossible. Elle vient par ailleurs confirmer le vieil adage qui veut que « la santé n’a pas de prix mais à un coût ». Dans ce cadre, il est assez difficile de mettre en balance un bénéfice en terme de qualité de vie qui est par définition individuel à un coût financier qui, notamment dans les pays à haut niveau de protection sociale comme le nôtre, a une dimension plus sociétale. Ainsi, il aurait été intéressant d’avoir une comparaison des coûts directs ainsi induits avec les coûts générés par la perte de productivité professionnelle de tels patients sachant que cette comparaison peut apparaître difficile à réaliser tant ces patients sont déjà avancés dans la désinsertion professionnelle quand ils bénéficient de la stimulation.

Quality of life, resource consumption and costs of spinal cord stimulation versus conventional medical management in neuropathic pain patients with failed back surgery syndrom (PROCESS trial)
Manca A et al.
Eur J Pain 2008 ; 12 : 1047-58


Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 407 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :