Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


L’objectif de ce travail était d’identifier les variables cliniques associées avec un risque de récurrence dans les 22 heures du traitement initial réussi d’une crise de migraine (réponse à 2 heures) et analyser l’effet de l’élétriptan sur l’incidence de la récurrence. Les résultats de 10 essais randomisés, double aveugle, contre placebo, évaluant l’élétriptran 40 et 80 mg et le sumatriptan 100 mg dans la crise de migraine ont été rassemblés. Seuls les patients répondeurs ont été évalués (2 heures après la prise du traitement, passage d’une céphalée modérée à sévère à une céphalée légère ou nulle).

Une régression logistique multi variée a permis d’identifier les facteurs prédictifs de la récurrence (réapparition d’une céphalée modérée à sévère dans les 22 heures suivant la réponse initiale). La réponse au traitement a été évaluée dans 2 sous-groupes à haut risque, définis par la présence de facteurs prédictifs signifiants. Sur les 4 312 patients répondeurs dans les 2 heures, 1 232 (29%) ont eu une récurrence. La réponse initiale à 2 heures a été significativement plus élevée pour E40 (62%), E80 (67,4%), S100 (57,9%) que pour le placebo (25% ; p<.0001). Trois variables cliniques ont été des facteurs prédictifs de récurrence : le sexe féminin, l’âge supérieur à 35 ans et la sévérité de la céphalée avant traitement.

Parmi les patients ayant les 3 facteurs prédictifs (n= 742 ; 17% de la population totale), le taux de récurrence a été plus faible avec E40 (35,6%) et E80 (32,9%) qu’avec le placebo (47,8% p<.01). Le même résultat a été observé dans le groupe de patients avec 2 facteurs prédictifs (sexe féminin et plus de 35 ans ; p<.0001 vs placebo). Les taux de réponse « complète » (absence de douleur à 2 heures sans récurrence et sans médicament de secours dans les 22 heures qui suivent) ont été significativement plus élevés avec E40 et E80 qu’avec le placebo dans les 2 sous-groupes à risque (p<.05).

En conclusion, le sexe féminin, l’âge de 35 ans ou plus, une céphalée initiale sévère sont des facteurs prédictifs de récurrence de la céphalée durant une crise de migraine. L’élétriptan réduit significativement l’incidence de la récurrence dans les sous-groupes à haut risque.

Peu d’études ont spécifiquement porté sur la récurrence de la céphalée migraineuse. Visser et coll. (Cephalalgia 1996) avaient déjà constaté que la récurrence était plus fréquente chez les femmes et lorsque la crise était de longue durée ; cette étude montrait surtout la grande variabilité intra individuelle de la récurrence, puisque qu’un quart des migraineux présentait systématiquement une récurrence, un quart ne présentait jamais de récurrence et la moitié restante présentait une récurrence de façon inconstante. Une telle variabilité laisse penser que le phénomène de récurrence dépend plus de la crise elle-même et de données pharmacologiques concernant son traitement que de l’individu migraineux (Géraud et coll., Headache 2003). La sévérité initiale de la céphalée s’est avérée être un facteur de risque de récurrence. Dans le même ordre d’idées, il a été montré que la récurrence était plus fréquente lorsqu’il persistait 2 heures après le traitement une céphalée légère, que lorsque la céphalée avait complètement disparu.

Les mécanismes qui sous-tendent la récurrence de la céphalée migraineuse sont pour l’instant incomplètement connus. Des études cliniques spécialement conçues pour étudier ce phénomène restent nécessaires.

Predictors of migraine headache recurrence : a pooled analysis from the eletriptan database
Dodick DW et al.
Headache 2008 Feb;48(2):184-93.


Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 403 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :