Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Menu Principal
Recherche
Recherche
Journal de Neurochirurgie

couv01.jpg

Publications
Actualité


Malgré les progrès de la chimiothérapie, le traitement des  gliomes cérébraux reste largement chirurgical. L'étendue de l'exérèse se base le plus souvent sur les données macroscopiques mais est théoriquement  limitée dans les zones dites fonctionnelles. Cette conception est cependant de plus en plus remise en cause et certains neurochirurgiens n'hésitent plus à opérer des tumeurs situées dans des zones très fonctionnelles impliquées notamment dans le langage. Ils considèrent que la neuro-anatomie fonctionnelle classique ne doit pas être un frein car les tumeurs cérébrales entraînent  une réorganisation des circuits cérébraux et une distorsion des volumes cérébraux en raison de l’effet de masse. Pour pouvoir repérer les zones fonctionnelles à l’intérieur du tissu tumoral, ces neurochirurgiens testent les conséquences sur le langage d’une stimulation des différentes zones chez le patient éveillé en peropératoire. Les données obtenues vont ensuite guider le geste opératoire.

Une équipe de San Francisco vient de publier dans le prestigieux New England Journal of Medecine les résultats de l’évaluation à 6 mois du langage après utilisation de cette nouvelle approche neurochirurgicale chez 250 patients. Cinquante-huit pour cent d’entre eux avaient au moins une atteinte tumorale dont la stimulation entraînait une perturbation du langage. Après l’intervention, 8,4 % ont eu une aggravation des troubles du langage préopératoire, et 14 % de nouveaux symptômes phasiques. Heureusement, ces symptômes ont disparu dans la plupart des cas, ne persistant à 6 mois  que dans 1,6 % des observations.

Ce travail confirme donc sur un grand nombre de patients  l’intérêt de la cartographie du langage per opératoire et le caractère transitoire des perturbations observées en postopératoire. D’autres travaux avaient déjà montré que cette nouvelle approche améliorait la survie et la qualité de vie des patients opérés. Cette technique neurochirurgicale représente une avancée majeure dans  la chirugie des gliomes et a aussi permis de modifier la cartographie classique  des aires cérébrales impliquées dans le langage.

Sanai N, Mirzadeh Z, et Berger MS : Functional Outcome after Language mapping for Glioma Resection. N Engl J Med 2008 ; 358 : 18-27



Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 406 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :